Management environnemental

Les objectifs

maisons energie positive

Le management environnemental s’inscrit dans une perspective de développement durable et de protection de l’environnement. Il est également nommé Gestion environnementale et Éco management. Il s’agit d’une méthode de gestion destinée aux entreprises comme aux collectivités territoriales, pour évaluer l’impact environnemental des activités afin de le maîtriser et de le réduire.

Selon les besoins et spécificités de chaque entreprise et collectivité, les objectifs peuvent varier et être plus ou moins nombreux. La plupart s’articulent autour de la pollution, de la consommation d’énergies ainsi que du traitement des déchets. Il est impossible pour une entreprise comme pour une collectivité de parvenir à effacer complètement son impact sur l’environnement, mais tous les services et activités peuvent être améliorés ou transformés pour mieux correspondre aux enjeux du développement durable.

Au niveau de la consommation d’énergies, il est notamment possible de diminuer la consommation des ressources naturelles (par exemple en limitant la consommation d’eau ou en utilisant des matériaux recyclés), de diminuer la consommation d’énergie (en veillant à ce que les appareils soient éteints la nuit par exemple) mais aussi de mettre en place des systèmes de production d’énergies renouvelables solaire, thermique.

La pollution, qu’il est impossible d’éviter complètement, peut être maîtrisée et largement diminuée en faisant notamment attention à la qualité de l’air et au traitement de l’eau. Atténuer la pollution sonore et visuelle peut être également un objectif de management environnemental, pour une meilleure insertion des bâtiments et une meilleure relation avec les riverains. Quant au traitement des déchets, une gestion à la source et un tri sélectif rigoureux peuvent être mis en place.

Bien d’autres objectifs peuvent être accomplis comme le traitement des déchets, l’éducation et la formations des salariés au développement durable ou encore la transformation des chaînes de production des produits en faveur de l’écoconception. Le management environnemental sert également à respecter les réglementations en vigueur ainsi qu’à mettre en place une meilleure gestion globale.

maitre d oeuvre

La mise en place du système de management environnemental

Le système de management environnemental (SME) correspond à la norme ISO 14050. Il est constitué de quatre grandes parties qui peuvent se résumer ainsi :

La réalisation d’un écobilan sur les activités de l’entreprise ou de la collectivité. L’examen des effets environnementaux que l’on peut maîtriser ou au moins influencer. La mise en place d’une politique environnementale et d’un programme organisé en objectifs. La mise en place d’un système de gestion et de contrôle.

Il s’agit donc tout d’abord de réaliser un bilan sur toutes les activités de l’entreprise ou de la collectivité, afin de mesurer leurs impacts sur l’environnement. Ces derniers seront notamment mesurés selon leur gravité, leur fréquence et leur importance au sein de l’organisme. Sont également prises en compte les contraintes réglementaires, techniques et économiques des activités.

L’examen permet d’établir un bilan sur les effets environnementaux qu’il est possible de maîtriser et d’influencer. Sont alors choisies les grandes problématiques et des objectifs fixés. Peuvent alors être mise en place une politique environnementale globale ainsi qu’un programme divisé en objectifs ou en secteurs. Enfin, dans un processus d’amélioration permanente, un système de gestion et de contrôle peut être créé afin de continuer les efforts sur le long terme.

Une fois les grands objectifs indiqués, les actions à mener peuvent concerner des points très précis au sein de l’organisation et des activités. Ainsi, il est possible d’améliorer l’insertion paysagère des bâtiments, d’avoir une utilisation rationnelle de l’énergie ou encore de mettre en place un système de collecte et de gestion des déchets. Un des points les plus importants n’est pas la mise en place mais la continué des actions et l’amélioration permanente.

Devant la complexité de la mise en place d’une telle organisation qui peut transformer en profondeur toutes les activités et le fonctionnement global d’une entreprise ou d’une collectivité, le management environnemental fait appel à des compétences nouvelles et peut faire l’objet d’un accompagnement par des cabinets et des sociétés spécialisés.

Le management environnemental, outre des problématiques liées au respect de l’environnement et au développement durable, présente d’autres avantages non négligeables. Il permet ainsi de se démarquer de la concurrence en donnant une bonne image, en montrant son respect envers les réglementations ainsi qu’en bénéficiant de la reconnaissance par les acteurs du marché et par les partenaires.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *